iZap4u.com

The best way to enjoy the next hour.
Ne plus voir cette fenêtre
Pour ne rien rater d'iZap4u, clique ici
Uber Technologies Inc. signage stands inside the company's office prior to Senator Marco Rubio, a Republican from Florida, speaking in Washington, D.C., U.S., on Monday, March 24, 2014. Rubio addressed the need to adapt antiquated government regulations to increase economic opportunities for the 21st century and outdated regulations limit consumer choice. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Uber et l’évasion fiscale

Publié il y a 1 an, 8 mois

3257

vues

Toutes les publicités ont été retirées de ce site qui vit désormais grâce à vos dons

Collecte du mois en cours : 11.90%

11.90%

Uber, c’est génial. C’est rapide, facile d’utilisation, moins cher. On se demande donc pourquoi ne pas l’utiliser ? Des raison il y en a plein.

Uber, c’est une startup financée par Google et Goldman Sachs (la boite de finance directement responsable de la crise de dettes en Europe et du trucage des comptes publics grecs), deux entreprises professionnelles de la réduction fiscale. La société, pour fonctionner en Europe et aux Etats Unis, exploite une faiblesse du système qui les autorise à opérer une flotte virtuelle de taxis en dehors des règles de transport légales et de sécurité.

Mais Uber fonctionne de la même manière pour ses taxes : En Europe elle crée des société « boite aux lettres », ayant un mécanisme similaire aux entreprises comme Google et Apple pour collecter leurs dividendes, ce qui leur permet de ne payer quasiment aucunes taxes dans les pays concernés. Uber fait assez d’argent pour coûter très cher aux gouvernements des pays concernés, des dizaines, voir des centaines de millions.

Uber joue aux poupées russes en ce qui concerne ses filiales. Par exemple, la société française pour Uber, Uber France SAS appartient en fait à une compagnie des Pays-Bas, qui appartient elle même à une autre société, Uber International B.V, qui appartient elle même a une société Allemande, Commanditaire Vennootschap, basée.. aux Bermudes, ou les taxes sur les revenus des sociétés sont de zéro.

Aux Bermudes, les sociétés ont le droit de garder secret leurs revenus, leurs biens, leurs charges, bref, le paradis fiscal. Sur cette petite île sont basés des centaines d’entreprises, qui ont juste une plaque avec leur nom, ou une boite aux lettres. Cette société est par la suite contrôlée par une société en Californie appelée Neben, LLC. Neben en allemand veut dire « en dessous ». Uber veut dire « au dessus ». Bref, une belle quenelle.

On peut comprendre la frustration des Taxis classiques, qui ont du payer leur licence, et qui paient leurs impôts plein pot. C’est de la concurrence déloyale, et Uber est en train de tuer l’industrie du taxi telle qu’on la connait, mettant des milliers de conducteurs et leurs familles sur la paille.

Le problème c’est que tout ça est bien légal. Des professionnels de la taxe sont payés extrêmement cher par ces sociétés, pour trouver les faiblesses de législation des pays, et toutes les grosses entreprises tel que Google, Facebook, Apple font pareil. Ça s’appelle « la réduction fiscale », et pas l’évasion fiscale, qui est illégale, mais en gros on arrive au même résultat.

Tout ça pour dire que la réaction des taxis est parfaitement normale : va dire aux taxis que tout ce qu’Uber fait est légal alors qu’il doit se taper une concurrence déloyale sur les prix tout en payant ses impôts et taxes à 100%…

Alors quoi faire ? Parce que prendre un taxi c’est pas forcément mieux, dans beaucoup de villes c’est surtaxé pour des trajets minuscules, on attend longtemps pour en avoir un, et Uber propose un service de fou, rapide, pas cher, mais mauvais pour l’économie locale. C’est à l’état de réformer ses règles pour que les citoyens aient de meilleurs moyen de transport, quitte à développer une application similaire pour les taxis normaux.

Et si tes impôts ont augmenté cette année, bah c’est normal, quand ces entreprises font ça, c’est à nous de combler le manque en payant plus.

Si cet article te déprime, met toi bien, achète un vélo, et fais toi un petit plaisir, regarde un zap !

  • Clément Qnt

    Beaucoup de choses fausses ou inexactes dans cet article, c’est dommage, normalement le contenu de ce site y est pertinent …

    • http://izap4u.com/ iZap4u

      Peux-tu donner des articles qui corrigeraient les faits ? La source vient de plusieurs articles sur des gros sites, ça permettrait de comparer les sources et d’avoir plus d’information.

  • http://fc06.deviantart.net/fs71/i/2012/274/7/1/deadpool_by_suspension99-d5ghhdl.jpg Bluewafle

    Attention Mr.Izap , vous prenez parti un peu vite. Cet article révèle certains faits , mais le contenu total reste incomplet .
    Je me permet de vous renvoyer au detournement « TAXIS VS UBER?! » de Le Rire Jaune :)

  • Vincent

    Conclusion pertinante, vue de Thailande, ils ont pris le parti de creer GrabTaxi, une appli qui permet de commander un taxi, ou un particulier (option Premium) au choix de l utilisateur.. Bcp ce plaignait des taxi thais qui refuser les course blabla… comme sur Paris.. Du coup, les taxis utilisant l appli ont des entretiens et sont si on le souhaite ‘note’ a la fin de la course.. le prix (et le pourboir) sont definit a l avance, et en saison de pluie on attend plus comme c » » sous un abris de fortune. C’est vrai que raler, casser, agresser au lieux de chercher une solution, c est toujours plus facile ceci dit…