iZap4u.com

The best way to enjoy the next hour.
Ne plus voir cette fenêtre
Pour ne rien rater d'iZap4u, clique ici
trippy_fish_by_pcstudio-d2g5n6w

Des poissons sous cocaïne ?

Publié il y a 1 an, 5 mois

2729

vues

Le site fonctionne uniquement grâce à vos dons
The website works only thanks to your donation

Une collecte de fonds est donc organisée pour financer la production de Zaps pour 2017
A crowdfunding has been launched to ensure Zap's production in 2017

Le zap #177, #178, #179 sont disponibles en avant-première pour les donateurs
Zap #177, #178, #179 are now avalaible in preview for the contributors

Clique ici pour plus d'informations
Click here for more information

Des traces de drogues de synthèse tel que la morphine, la cocaïne, la MDA et divers opiacés ont été retrouvé en surface des eaux des rivières Canadiennes, dans la lignée dans notre combat quotidien à pourrir le plus possible la planète. Une nouvelle recherche montre que les eaux usées déchargées des stations d’épuration des eaux usées dans la Grande Rivière du bassin versant au sud d’Ontario contamine potentiellement les sources d’eau potable avec ces drogues. La Grande Rivière fournit l’eau potable d’Ontario, une des régions les plus peuplées du Canada.

L’étude publiée dans le journal Environmental Toxicology & Chemistry montre que si ces drogues sont trouvées en quantités relativement limitées dans la rivière, leur concentration n’a pas diminuée après s’être éloigné de la station d’épuration. Beaucoup de ces drogues n’ont également pas été complètement filtrées lors du traitement pour l’eau potable.

« Améliorer notre système de filtrage des eaux usées peut aider a nettoyer notre eau potable, » dit le Professeur Viviane Yargeau, du département McGill d’ingénierie chimique. « Alors que nos précédentes études ont montré qu’il y a reste des traces de ces substances dans notre eau potable, ce qui est nouveau dans cette recherche est qu’on a étudié les substances trouvées dans la rivière entre les deux filtrages. Cela pose des questions graves sur les conséquences possibles de l’environnement aquatique. »

En gros, la coke dans l’eau potable, on le savait déjà, et on s’en branle. Par contre des poissons sous MD, la ça pose problème.

Au pire ils feront la Salmon Dance :